Production Durable

 énergie et matières : gaspillage évité = marge augmentée

C’est avec cette proposition liant enjeu environnemental et compétitivité que l’ADEME a lancé cette opération visant à sélectionner 50 entreprises, de 20 à 500 salariés, dans des secteurs variés, pour les accompagner dans une démarche de diagnostic et d’évaluation faisant ressortir des gisements d’économies financières par rapport à des thématiques environnementales.
Une démarche
en plusieurs phases
Avec l’expertise d’un groupement de bureaux d’études, l’ADEME a fait réaliser des pré-diagnostics gratuits énergie et déchets / matières afin de pouvoir :
  • accompagner les entreprises pendant 15 mois dans la réalisation des actions les plus pertinentes et rentables.
  • chiffrer les économies financières et la réduction des impacts environnementaux liés à la mise en œuvre de ces actions.
Cet accompagnement dans la mise en œuvre d’actions doit ensuite donner lieu à un référentiel de bonnes pratiques qui se fera sous forme de « fiches exemples ».
Tous les secteurs
de l'économie repéresentés
Les entreprises se sont montrées intéressées puisque l’ADEME a été amené à opérer une sélection parmi 329 candidatures reçues avant la date de clôture le 20 décembre 2014.
Une sélection qui a permis de retenir des entreprises dans des secteurs aussi variés que la métallurgie, l’industrie du papier et l’imprimerie, la plasturgie, la chimie et la pharmacie, le bois, les bâtiments et les travaux publics, l’hôtellerie-restauration, la distribution et les transports, l’agro-alimentaire, ou encore le secteur des services et de la santé, dont notamment le Centre hospitalier de Redon.
Un panel de 49 entreprises localisées sur tout le territoire, comme en atteste la carte, et qui devrait permettre de mettre en œuvre des actions de nature à inspirer de nombreuses entreprises par la suite.
A noter aussi que les entreprises type PME, de 20 à 100 salariés, représentent plus de la moitié (52%) contre un bon tiers (38%) pour les entreprises intermédiaires ayant de 100 à 250 salariés, et seulement 10% pour les entreprises ayant plus de 250 salariés.
Un potentiel
de 2,8 Millions d'euros économisés par an
La phase de pré-diagnostic, menée jusqu’en juin 2015, a fait ressortir des actions qui se partagent de manière égale entre le thème matières/déchets (200 actions détectées) et le thème énergie (200 actions détectées). Sur le plan économique, le potentiel de gain est estimé à 2,8 Millions d’euros par an. Autre constat intéressant : le retour sur investissement est en général de 18 mois, ce qui est relativement court. Sur cette première phase, l’opération recueille un satisfecit de la part des entreprises témoins.

Pour en savoir + :
www.entreprises-temoins.fr
Contact ADEME Bretagne déchet des entreprises :
Stéphane Lecointe - Tél 02 99 85 87 10
stephane.lecointe@ademe.fr

< Retour à l'accueil

Informations diffusées gratuitement par voie électronique :
©ADEME Bretagne, 33 boulevard Solférino, CS41217, 35012 Rennes cedex