Consommation Responsable

 Réduire les gaspillages et les pertes alimentaires, un enjeu majeur pour l’avenir

Conduit en partenariat avec la Direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (DRAAF), cet AAP entend bien surfer sur la vague porteuse de la campagne de sensibilisation et d’information menée actuellement par l’ADEME au plan national.
La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 5 septembre 2016.
Des constats
qui donnent
à réfléchir
Selon un enquête de la Commission européenne, la quantité totale du gaspillage alimentaire en Europe représenterait environ 89 millions de tonnes, soit 179 kg/hab/an.
La FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) de son côté, estime qu'un tiers de la production alimentaire mondiale est perdue ou jetée soit l’équivalent de 1,3 milliard de tonnes chaque année.
En France, le gaspillage alimentaire représente en moyenne pour l’ensemble de la chaine alimentaire 7,5 millions de tonnes/an (source : rapport Garot 2015). En Bretagne, ce gisement est évalué à 150 000 t/an.
L’ensemble des acteurs de la chaine alimentaire, de l’amont à l’aval, sont concernés.
Orientations
prioritaires
des projets
En complémentarité d’autres actions soutenues par l’ADEME et la DRAAF et dans la continuité des éditions 2014 et 2015, cet appel à projets vise notamment à sélectionner des actions initiées autour des axes suivants :
  • les dons alimentaires en lien avec la lutte contre le gaspillage alimentaire (économie sociale et solidaire),
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire en secteur hospitalier,
  • les festivals et évènements festifs engagés contre le gaspillage alimentaire,
  • l’intégration de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la formation des métiers de bouche.
Aides :
les dépenses
éligibles



Sont éligibles toutes les dépenses nécessaires à la bonne réalisation du projet, soit :
  • Les études de marché pour prévenir le gaspillage alimentaire,
  • L’accompagnement et la communication pour la mobilisation et la valorisation,
  • La formation non prise en charge par les fonds formation,
  • Les petits équipements de collecte,
  • Les mesures de suivi,
  • La mise en place de tables de tri,
  • Les plateformes logistiques,
  • Les actions de généralisation du « gourmet bags »...
A noter : Les opérations de mise en conformité avec la réglementation ne sont pas éligibles.
Pour accéder à l’AAP mis en ligne sur le site de l’ADEME Bretagne : cliquez ici.

A noter également les AAP nationaux prévention et valorisation des déchets : cliquez ici.

Pour en savoir +
Contact ADEME BRETAGNE :

Sébastien HUET
02 99 85 87 12 / 06 73 19 29 63 ou par mail

< Retour à l'accueil

Informations diffusées gratuitement par voie électronique :
©ADEME Bretagne, 33 boulevard Solférino, CS41217, 35012 Rennes cedex