Compteurs communicants : opérations pilotes en Bretagne

Les compteurs dits « communicants » marquent le début d’une évolution physique et organisationnelle importante de la distribution d’énergie. Deux opérations pilotes voient le jour en ce moment en Bretagne.

A Lorient Agglomération, le projet SOLENN porté par ERDF, coordonnateur, et regroupant de nombreux autres partenaires, est accompagné par l’ADEME dans le cadre d’un Appel à manifestations d’intérêt du Programme des Investissements d’Avenir. Le projet vise à développer et tester auprès d'un échantillon de 975 habitants du territoire, des solutions de mise à disposition de données électriques individuelles (sur accord client) ou collectives. Ces données sont issues du système de comptage communicant déployé auprès de 10 000 ménages et des dispositifs de sous-comptage. L'objectif est à la fois de développer une nouvelle dynamique collective autour des enjeux de MDE (Maîtrise de la demande en énergie) s’appuyant sur les données du compteur Linky, mais également de proposer aux collectivités des outils évolutifs permettant une meilleure connaissance des caractéristiques énergétiques du territoire, ainsi que le suivi de l'impact de politiques énergétiques. Pour le réseau, le projet cherche à fournir une alternative au délestage en cas de contrainte ou d’incident sur le système électrique. Pour plus d’information, téléchargez la fiche ADEME du projet.

Le Pays de Saint-Brieuc est un des quatre territoires choisis par GrDF au niveau national pour expérimenter le déploiement d’un nouveau compteur des consommations de gaz, le compteur Gazpar. Dès 2016, 30 000 compteurs seront ainsi déployés sur les 18 communes concernées. Cet équipement est un compteur classique mécanique équipé d’un module communicant qui permet de transmettre, quotidiennement, des données de consommation aux clients. Les objectifs majeurs du projet visent à améliorer la qualité de la facturation et la satisfaction clients par une facturation des consommations réelles, à développer la maîtrise de l’énergie grâce à une disponibilité plus fréquente des données de consommation et à optimiser le réseau de distribution de gaz. L’enjeu réside dans la bonne utilisation des données pour atteindre les objectifs de maîtrise de l’énergie, pour le particulier comme pour le territoire. Ce compteur sera ensuite généralisé chez les 11 millions de consommateurs particuliers et professionnels français, de 2017 à 2022.

Dans les deux cas, les Agences locales de l’énergie du Pays de Saint-Brieuc et de Bretagne Sud (Aloen) et l’ADEME, sont associées aux démarches engagées, afin d’accompagner les particuliers dans l’utilisation et surtout la valorisation des nouvelles données mises à leur disposition.